Huile d’olive extra vierge… (2 de 2)

Les tribulations de l’huile d’olive vierge extra

(2)

[Bref, il faut dire huile d’olive vierge extra(ordinaire), car c’est une huile qui a été obtenue conformément à la règlementation, c’est un type d’huile (d’où son appellation de vierge) et qui est de toute première qualité, de qualité supérieure (d’où le extra). Toute autre appellation, même supposément — ou prétendument, pour les oreilles chastes — bien implantée, est à rejeter, parce qu’elle ne respecte pas les façons de faire du français.]

               Même si cette conclusion est difficilement réfutable, il y aura toujours des gens qui refuseront de l’admettre. On objectera, par exemple, que, dans le dictionnaire anglais Merriam-Webster (M-W), on trouve extra-virgin, défini comme suit : being a virgin olive oil that is lowest in acidity and highest in quality. Alors si on peut mettre un trait d’union en anglais, pourquoi ne le pourrait-on pas en français? Tout simplement parce qu’il n’y a pas de correspondance obligatoire entre deux langues. D’entrée de jeu, il faut savoir que, dans ce dictionnaire, extra-virgin est la seule occurrence de extra + trait d’union. La vraie question est donc de savoir si extra-virgin est bien construit, si c’est la bonne façon d’utiliser extra en anglais..

                Dans cette langue, extra peut être adjectif, adverbe ou encore préfixe (+ substantif, mais c’est hors propos), et sa construction varie, d’après le M-W, selon sa nature.

En tant que préfixe, extra a uniquement le sens de outside; beyond et il est toujours soudé à l’adjectif qu’il modifie : extracorporeal, extracellular, extrajudicial. À remarquer : tous ces adjectifs sont déterminatifs et non qualificatifs (Voir CIO). Les équivalents français sont identiquement construits : « extracorporel », « extracellulaire », « extrajudiciaire ».

En tant qu’adverbe, extra a seulement le sens de beyond the usual size, extent, or degree et il n’est jamais soudé à l’adjectif qu’il modifie : extra large, extra fine, extra dry, extra hard, extra thin, extra special, extra good, etc. Comme ces paires de mots ne sont pas lexicalisées, elles ne figurent pas au dictionnaire. À remarquer que les adjectifs modifiés sont des adjectifs qualificatifs et non déterminatifs. Les équivalents français sont construits différemment, car extra n’est pas, comme en anglais, un adverbe mais bien un préfixe et, à ce titre, il est soudé à l’adjectif qu’il modifie : « extrafin, extrasec, extrafrais, extraplat, extramince ».

En tant qu’adjectif, extra se rapporte directement (épithète) ou indirectement (attribut) à un nom, jamais à un autre adjectif. Il signifie alors : 1- more than is due, usual, or necessary : ADDITIONAL (extra work); subject to an additional charge (dessert is extra); 2- SUPERIOR (extra quality).  Il en est de même en français, où il signifie : a) de qualité supérieure : un bifteck extra; b) fam. très bien, formidable : ta copine est extra. Là où l’anglais l’utilise dans le sens de ADDITIONAL, le français utilise de préférence : « additionnel, supplémentaire ».

Revenons à notre question de départ : quelle est la nature de extra dans le syntagme extra virgin olive oil. Deux possibilités s’offrent à nous : ou bien il modifie l’adjectif virgin, ou bien il modifie le substantif olive oil. À l’analyse, nous verrons que seule la dernière possibilité tient la route.

Extra virgin (olive oil)

Extra peut certes modifier un adjectif et en être séparé par une espace, à la condition toutefois que cet adjectif soit qualificatif (ex. extra hard). Or, nous savons déjà que virgin est un adjectif déterminatif, car il définit un type d’huile (le M-W nous le dit clairement dans la définition rapportée plus haut : being a virgin olive oil that is…). La nature de cet adjectif disqualifie donc la construction extra virgin, car, en tant qu’adjectif déterminatif, il devrait être soudé à virgin, comme dans extracorporeal, ce qui n’est pas le cas.

Bref, il ne peut être adverbe, parce que virgin n’est pas un adjectif qualificatif; il ne peut être préfixe, parce qu’en tant que tel il devrait être soudé à l’adjectif qui le suit. Il ne peut être qu’adjectif.

  Extra (virgin) olive oil

En tant qu’adjectif, il doit modifier un substantif, et le seul substantif qui réponde à l’appel est oil. À ce titre, le problème de sa liaison ou de sa non-liaison avec le mot qu’il modifie ne se pose pas. Il faut lire : extra (virgin) olive oil. Dans ce cas, c’est l’huile qui serait extra. Il s’agirait donc d’une huile SUPERIOR.  C’est d’ailleurs ce que le M-W nous en dit.

Vu qu’un syntagme anglais composé d’un substantif et d’adjectif(s) se lit de droite à gauche, vu que l’adjectif déterminatif, ici virgin, précède toujours immédiatement le nom qu’il modifie, et que cet adjectif est, à son tour, précédé, le cas échéant, d’un ou de plusieurs adjectifs qualificatifs (ici un seul : extra), il faut donc reconnaître que, même en anglais, extra  n’a rien à voir l’adjectif qui le suit.

Bref, qu’on étudie le syntagme en anglais ou en français, on arrive à la même conclusion : extra se rapporte à olive oil (ou huile d’olive) et non à virgin (ou vierge).

Ce que l’on achète à l’épicerie, c’est bel et bien de l’huile d’olive vierge extra, même si bien des contenants nous disent le contraire.

Maurice Rouleau

Publicités
Cet article a été publié dans Syntaxe. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Huile d’olive extra vierge… (2 de 2)

  1. François dit :

    inscrit ce jour.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s