Stylistique comparée 3. Singularisation → Généralisation


L’IMPRESSIONNISME

« Que représente cette toile? Impression ! Impression, j’en étais sûr. Je me disais aussi puisque je suis impressionné, il doit y avoir de l’impression là-dedans. »

Ainsi s’exprimait le critique d’art Louis Leroy, du Charivari, dans son article du 25 avril 1874, intitulé L’exposition des Impressionnistes. Il faisait un jeu de mot malveillant avec le titre d’un tableau de Claude Monet : Impression, soleil levant.

Ce journaliste venait de créer un nouveau terme. Sans le savoir. Et surtout sans le vouloir.

SINGULARISATION

 Au départ, le terme se voulait satirique. Il ridiculisait le style, l’art de Monet et de ses amis, peintres iconoclastes, qui participaient à cette fameuse exposition. Il  traduisait donc un écart à la norme, une rupture avec l’académisme qui régnait alors en maître dans le domaine des arts (1). Le terme servait à caractériser une façon particulière, personnelle de peindre. C’était un critère de singularisation.

GÉNÉRALISATION 

Le terme est bientôt repris par le public et par les artistes eux-mêmes. Il se voulait une injure; les artistes en firent leur titre de gloire. « On la leur jeta comme une pierre: ils s’en parèrent comme d’un joyau », a-t-on alors écrit. Ainsi  l’impressionnisme venait de naître.

Ce terme ne sert plus aujourd’hui à « singulariser » le style de Monet et de ses amis, mais bien à décrire une manière qui « caractérise ou rappelle une façon de faire, celle des peintres impressionnistes. Le terme est devenu un critère de généralisation. Dire d’un peintre qu’il a une touche impressionniste, c’est dire que sa façon de faire rappelle celle des  peintres qui ont participé à cette exposition de 1874.

L’impressionnisme eut une grande influence sur l’art de cette époque, sur la peinture bien sûr qui lui a donné vie, mais aussi sur sur la littérature et la musique. Le terme a donc pris de l’extension. De nos jours, on lui fait aussi désigner le style, la manière qu’empruntent des écrivains, des musiciens qui veulent rendre, par le langage ou les sons, des impressions fugitives, des nuances délicates de sentiments.

Ce qui, au départ, était un critère de singularisation est devenu un critère de généralisation. Ainsi va parfois la langue.

Cette distinction entre singulier et général va, comme nous allons le voir bientôt, prendre toute sa signification dans l’étude de la stylistique comparée.

MAURICE ROULEAU

(1)  « Au lieu de respecter les conventions traditionnelles de l’art de peindre : l’éclairage d’atelier, la perspective, le dessin, on suggère les formes et les distances par la vibration et les contrastes de couleurs, en ne considérant le sujet que dans son atmosphère lumineuse et les mutations de celles-ci. Se démarquant radicalement de la peinture académique, les impressionnistes libèrent la couleur du sujet, et annoncent la grande révolution de la peinture moderne et de l’art abstrait. Il ne s’agit plus de reproduire la nature, mais bien de représenter la perception. »

P-S. — Si vous désirez être informé par courriel de la publication de mon prochain billet, vous abonner est la solution idéale.

WordPress vient apparemment de simplifier cette opération. Dans le coin inférieur droit de la page d’accès à ce billet, vous devriez noter la présence de « + SUIVRE ». En cliquant sur ce mot, une fenêtre où inscrire votre adresse courriel apparaîtra. Il ne vous reste plus alors qu’à cliquer sur « Informez-moi ». Cela fonctionne-t-il ? À vous de me le dire.

Advertisements
Cet article a été publié dans Stylistique comparée. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s