Selfie, Égoportrait, Autophoto (2 de 2)

 

La néologie en marche

(3-b)

 

J’ai terminé le précédent billet en posant la question suivante : « Mais que faire dans le cas d’un néologisme, mot qui, étant donné sa nouveauté, ne figure pas encore dans le dictionnaire? » La réponse fournie : « Il faut attendre que les dictionnaires veuillent bien l’inclure dans leur nomenclature. » était plutôt laconique. Elle demandait une suite. Là voici.

C’est maintenant chose faite. Selfie a, depuis peu, sa place dans le Petit Larousse et le Petit Robert.

  • Selon le Robert, c’est un « Autoportrait numérique, généralement réalisé avec un smartphone et publié sur les réseaux sociaux. »
  • Selon le Larousse, c’est un « Autoportrait photographique, généralement réalisé avec un téléphone intelligent et destiné à être publié sur les réseaux sociaux. »

Oublions pour le moment les différences, marquées en vert et en bleu.  Attardons-nous plutôt à l’adverbe généralement. Comme nous l’avons déjà précisé à propos de la définition que le Merriam-Webster donne de selfie, ce qui suit cet adverbe ne peut pas être un élément définitoire, car un tel élément dit ce qui fait qu’une chose est ce qu’elle est. Il ne peut donc pas être occasionnel. S’il n’est pas un élément définitoire, cet élément ne peut être qu’accidentel, i.e.  qui peut être supprimé sans modifier, sans altérer la nature de la chose. Autrement dit, un selfie, c’est un autoportrait photographique. Point à la ligne. Qu’on l’ait ou pas obtenu en utilisant un smartphone; qu’on ait ou pas affiché la photo sur les réseaux sociaux.

Un peu de narcissisme ou d’égocentrisme avec cela?

Si vous cherchez à en savoir un peu plus sur le mot selfie (anglais ou français!), immanquablement vous tomberez sur des textes où l,on attribue à ce terme un relent de narcissisme ou d’égocentrisme. Rappelez-vous seulement ce que le Merriam-Webster, en disait dans l’historique du mot : « The word selfie,with its suggestions of self-centeredness and self-involvement, was particularly popular with critics who saw this moment as a reflection of the President’s character. » (1)  Obama serait donc un tantinet égocentrique!

Et cette idée est reprise allègrement sans autre forme de procès. J’en veux pour preuve la légende de la photo de Justin Trudeau, dont j’ai parlé précédemment  (Voir ICI.) Elle se lit comme suit : « Le chef libéral Justin Trudeau semble se prêter à l’exercice de l’égoportrait avec beaucoup d’enthousiasme, lui valant parfois l’étiquette de narcissique ». Comme si le fait d’accepter d’être sur le selfie d’un(e) inconnu(e) faisait de celui qui s’y prête un être narcissique! À ce compte-là, il faudrait en dire autant de tous ceux qui acceptent, pour être de leur temps, d’être photographié par le premier venu. Y compris le pape François! (Voir ICI.)

Le Grand Dictionnaire terminologique, ou GDT, emboîte, lui aussi, le pas. Voici comment on y justifie le choix de égoportrait :

Le terme égoportrait est formé de égo-, “soi-même”, et de portrait. Il souligne le côté égocentrique et la valorisation de soi-même qui peuvent être caractéristiques de ce type d’autoportrait.

Qui peuvent être, et non qui sont caractéristiques. C’est dire que ces caractéristiques ne sont pas le fait de tous les égoportraits! À ce compte-là, pourquoi avoir privilégié ce mot s’il ne rend compte que d’une partie de la réalité? Pourquoi ne pas avoir opté pour autoportrait? Auto-, qui vient du grec autos, ne signifie-t-il pas lui aussi « soi-même, lui-même »?…

J’ai même lu que « l’équivalent français autoportrait ne rend pas compte de tout ce que recouvre « selfie » » (Voir ICI.)   Ah bon! Que dit selfie que ne dit pas autoportrait? On se garde bien de le préciser. On se contente d’affirmer sans rien justifier. Une façon de faire qui rappelle, à s’y méprendre, celle des régents… Comme si le simple fait de dire quelque chose conférait à l’énoncé une valeur incontestable, indiscutable!…

J’ai trouvé le même son de cloche, sur un blogue anglais, où c’est égoportrait qui est pris à partie.  On y lit :

I don’t feel that égoportrait and selfie are entirely synonymous (2). Because of the égo prefix, égoportrait might work if you want to shed a negative light on the practice, like in this article. Selfie, on the other hand, doesn’t immediately sound negative to me. Could you imagine casually saying that you’re going to take an égoportrait of yourself for your Facebook profile? I think the OQLF [Office québécois de la langue française] would’ve done well to consider this before backing the word.

Égoportrait aurait, selon ce blogueur, une composante négative (narcissique, égocentrique) que selfie n’aurait pas. Du moins à première vue : « Selfie doesn’t immediatly sound negative to me ».

« Not immediatly »! Vraiment? J’aurais bien aimé qu’il s’y attarde pour que l’on sache dans quelles circonstances il avait cette connotation négative. Mais il n’en a rien fait.

Qu’est-ce qui peut bien se cacher derrière le terme selfie?

Si on trouve à ce mot un air narcissique, égocentrique, c’est, j’imagine, parce que l’essentiel du mot est SELF, qui désigne le moi (the cult of self : le culte du moi) ou qui renvoie à la personne concernée (myself, yourself, himself…). Il n’en faut pas plus pour y voir de l’égocentrisme, du narcissisme, du nombrilisme. Ça, c’est ce qui se voit ou ce qu’on veut bien y voir. Mais y aurait-il quelque chose qui ne se voit pas ou qu’on ne veut pas voir? Quelque chose qui rendrait cette connotation malvenue, déplacée, inopportune? Je ne saurais dire pour le moment. Chose certaine, ce n’est pas parce qu’un mot (adjectif ou nom) commencer par self– qu’il pue obligatoirement le narcissisme. Il suffit de penser à self-timer (dont il a été question précédemment) qui se dit en français retardateur. Et, je vous prie de me croire, ce n’est pas le seul… (3).

Par exemple, pourquoi self-portrait n’est-il pas entaché du relent de narcissisme ou d’égocentrisme qu’on accole à selfie? La seule différence entre ces deux autoportraits ne réside-t-elle pas uniquement dans le fait que le premier fait appel au fusain ou à l’huile et le second à des pixels?…

             Autoportrait, l’équivalent français de self-portrait, ne se voit pas attribuer, lui non plus, une connotation négative. Rembrandt  ou Van Gogh n’ont jamais, à ce que je sache, été taxés de narcissisme, d’égocentrisme, même s’ils ont fait leur autoportrait! Plus d’une fois, d’ailleurs. Mais les gens qui SE tirent le portrait avec leur smartphone, eux, le seraient!…

Qu’a donc selfie pour se voir attribuer une telle connotation?  La réponse se trouve peut-être dans la composition même du mot, composition qui serait mal interprétée. Je m’explique.

SELF / IE

Il existe en anglais plusieurs mots suffixés en ie. Par exemple : birdie, brownie, girlie, laddie, toughie, townie, où le suffixe confère une valeur déterminée au radical qui le précède. Serait-ce le cas de self-ie?… C’est à voir.

Il y en a d’autres où le fameux suffixe est ajouté après troncation du radical et parfois doublement de sa consonne finale. Je pense à : Aussie [Australian : personne qui vit en Australie ou qui en est originaire]; Newfie [Newfoundler : personne qui vit à Terre-Neuve ― Newfoudland en anglais ― ou qui en est originaire]; Movie (moving picture); postie (postman), etc. C’est ce que nous révèle le Merriam-Webster. Autant de mots où le suffixe -ie confère, là aussi, une valeur déterminée (4) au radical tronqué. Serait-ce le cas de  self-ie?… C’est à voir.

Mais laquelle des possibilités est la bonne? Je serais porté à penser que c’est la dernière évoquée.  Compte tenu du sens de selfie, il semble plus que probable que ce  mot  résulte de la troncation de  selfportrait  auquel on aurait ajouté  le suffixe –ie. Si ce que j’avance est vrai, pourquoi selfie (forme après troncation) aurait-il une connotation négative, alors que selfportrait (forme avant troncation) n’en a pas? Poser la question, c’est peut-être y répondre. Si on lui attribue une telle connotation, cela tient sans doute plus à la perception que l’on en a qu’au sens que lui confèrent ses éléments de formation.

À ce compte-là, il y a lieu de se demander si, en français, il n’aurait pas été préférable d’étendre le sens de autoportrait à la photographie, étant donné que portrait désigne déjà la « représentation de quelqu’un par le dessin, la peinture, la photographie, etc. » (Larousse dixit). Mais ce n’est pas la solution qui a été retenue. En France, on a, comme trop souvent, emprunté le mot anglais. C’est la loi du moindre effort!  Ou la manie d’étaler sa modernité! Au Québec, on utilise plutôt égoportait, mot auquel le GDT  attribue également, comme nous l’avons vu, une connotation négative. C’est peut-être pour cette raison que le second équivalent proposé, à savoir autophoto, n’a pas eu le même succès. Et ce, même si auto– est un préfixe nettement plus productif que égo (5). Mais cette connotation négative a-t-elle vraiment sa raison d’être?… Je me le demande.

            Égoportrait réussira-t-il à s’implanter de façon durable? Seul l’avenir nous le dira. Soit dit en passant, on lui préférerait autophoto que je ne monterais pas aux barricades!

Maurice Rouleau

 

(1) « The first-known appearance of selfie in written form occurred in 2002 on an Australian news website, but the word didn’t see much use until 2012. By November 2013, selfie was appearing frequently enough in print and electronic media that the Oxford English Dictionary chose the word as its Word of the Year. This announcement itself led to a significant increase in the use of the word by news organizations, an increase that was further boosted following the December 10, 2013, memorial service for Nelson Mandela, at which American President Barack Obama was caught taking a selfie with Danish Prime Minister Helle Thorning-Schmidt and British Prime Minister David Cameron. The word selfie,with its suggestions of self-centeredness and self-involvement, was particularly popular with critics who saw this moment as a reflection of the President’s character. »

(2)  Le Petit Larousse donne égoportrait comme l’équivalent québécois de selfie. Il est donc vu comme synonyme.  Pour sa part, le Petit Robert  ajoute à la description du terme selfie la remarque suivante : « Au Québec, les mots privilégiés sont égoportrait et autophoto. » Ce sont donc là aussi des synonymes.

(3) Voici d’autres mots où l’élément de composition self- ne confère au mot aucune connotation négative : self-adjusting (à réglage automatique); self-apparent (évident, qui va de soi); self-ignition (ignition spontanée, autoallumage); self-governing  (autonome); self-renewal (renouvellement automatique); self-sacrifice (abnégation), etc.

(4)  Pour en savoir un peu plus sur l’emploi du suffixe -ie, voir le Dictionnaire français-anglais des mots tronqués, de Fabrice Antoine, publié en 2000 (p. 39-41).

(5)  Contrairement à auto-, égo– n’est pas donné, dans le dictionnaire, comme préfixe. Ce qui s’explique d’ailleurs très facilement. Les seuls mots où on le trouve sont au nombre de 2 : égoïsme et égocentrisme auxquels on doit ajouter leurs proches parents (égoïste, égoïstement, égocentrique, égocentriste). Un grand total de 6! Pas très productif, si on le compare à auto– qui, lui, figure dans plus de 150 mots.

 

P-S. — Si vous désirez être informé par courriel de la publication de mon prochain billet, vous  abonner est la solution idéale.

WordPress vient apparemment de simplifier cette opération. Dans le coin inférieur droit de la page d’accès à ce billet, vous devriez noter la présence de « + SUIVRE ». En cliquant sur ce mot, une fenêtre où inscrire votre adresse courriel apparaîtra. Il ne vous reste plus alors qu’à cliquer sur « Informez-moi ». 

 

Advertisements
Cet article a été publié dans Néologie (de sens / de forme). Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Selfie, Égoportrait, Autophoto (2 de 2)

  1. De Boodt dit :

    Une « selfiche », se rapportant à la fois à l’égo et à la superficialité d’une prise de vue réalisable en un temps record eût été peut-être mieux révélé les intentions d’orienter le terme ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s